La peinture du dimanche #201 : Philippe Perrot

2 octobre 2016 § Poster un commentaire

Philippe Perrot, Baignade la nuit par crainte du jour (peinture à l’huile et antiseptique (éosine, bétadine et bleu de Milian) sur toile, 2008).

philillpe-perrot_baignade_40x78_2008

Il y a un peu plus d’un an, le 23 septembre 2015, Philippe Perrot disparaissait à l’âge de 48 ans. In memoriam.

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , , , , , ,

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La peinture du dimanche #201 : Philippe Perrot à "What you give is yours, what you retain is lost forever." (Armenian proverb).

Méta

%d blogueurs aiment cette page :