La peinture du dimanche #86 : Louis Welden Hawkins

louis Welden Hawkins, Les Orphelins (huile sur toile, 1881).

+ LouisWeldenHawkins+TheOrphans+1881+ParisSalon+MuseeD'Orsay

(Un choix inspiré par ma lecture actuelle de Jean Lorrain – qui, à l’instar de ses collègues Mallarmé, Péladan ou Montesquiou, s’enticha fort de ce peintre symboliste français d’origine austro-anglaise. Voir notamment « L’Impossible Alibi », nouvelle figurant dans ses Histoires de masques.)

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s