La peinture du dimanche #53 : Leon Spilliaert

24 novembre 2013 § Poster un commentaire

leon Spilliaert, Autoportrait au chevalet (encre de Chine, lavis, pinceau, crayon de couleur, pastel gras, pastel sur papier, 1908).

+ Leon Spilliaert
(Une fois n’est pas coutume, il ne s’agit pas de « peinture »
stricto sensu ; mais l’envie était trop grande de saluer cet immense artiste belge…)

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La peinture du dimanche #53 : Leon Spilliaert à "What you give is yours, what you retain is lost forever." (Armenian proverb).

Méta

%d blogueurs aiment cette page :