Retour en automne

26 mars 2013 § 1 commentaire

Elles font partie de ces choses que l’on pourrait croire impossibles à peindre (comme d’ailleurs à décrire), ces lumières d’automne qu’a pourtant si bien su capturer le peintre victorien John Atkinson Grimshaw (1836-1893). Merci à Internet de m’avoir permis de retrouver la trace, au gré de mes pérégrinations hypertextuelles, d’un artiste dont je recherchais vainement l’identité depuis que j’étais tombé en arrêt devant son Golden Beam au Kunstmuseum de Lucerne (encore !). Plutôt que de mettre l’un d’entre eux à l’honneur un prochain dimanche, j’ai préféré ne pas choisir parmi ces huit tableaux, mais essayer de composer à travers eux, en suivant la silhouette de cette paysanne qui en est l’héroïne récurrente, une promenade à travers les lumières de l’automne et du Yorkshire, du matin au crépuscule, sur une route de campagne qui semble être toujours la même… Si l’on clique sur la première image, effet diaporama garanti.

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

§ Une réponse à Retour en automne

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Retour en automne à "What you give is yours, what you retain is lost forever." (Armenian proverb).

Méta

%d blogueurs aiment cette page :