Pontalis : post-scriptum

26 janvier 2013 § Poster un commentaire

j’avais découvert le psychanalyste et écrivain Jean-Bertrand Pontalis – mort le 15 janvier dernier, comme Chris Marker le jour de son anniversaire – grâce à la mirifique série de DVD « Être psy ». J’avais ensuite été très touché par la lecture de son livre L’Amour des commencements – par exemple le passage ci-dessous, où il évoque son rapport au temps, et à la vacance – cette « redécouverte de plaisirs immédiats qui font croire à la permanence de nos désirs, à la simplicité de leur objet, à la garantie de leur satisfaction »

Pontalis

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , ,

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Pontalis : post-scriptum à "What you give is yours, what you retain is lost forever." (Armenian proverb).

Méta

%d blogueurs aiment cette page :