Merz alors !

29 novembre 2012 § 1 commentaire

Samedi dernier, j’assistais avec délice à la Cité de la Musique au concert présenté dans le cadre du Forum organisé sur le thème « Futurisme & primitivisme ». Au programme, entre autres raretés signées Marinetti et surtout Harry Partch (superbe U.S. Highball, tout, sauf anecdotique !), ce même Michael Schmid (de l’ensemble Ictus, décidément indispensable) interprétait cette même Ursonate (« Sonate primitive ») de Kurt Schwitters, avec une cadence signée Georges Aperghis. Fümms bö wö tää zää Uu!!!

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , , , , ,

§ Une réponse à Merz alors !

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Merz alors ! à "What you give is yours, what you retain is lost forever." (Armenian proverb).

Méta

%d blogueurs aiment cette page :