L’un des concerts de la rentrée :

c’est indéniablement celui que le Festival d’Automne (et l’ensemble L’Instant Donné) consacre(nt) ce soir, dans le plus beau théâtre de Paris (les Bouffes du Nord), à la musique de mon ami Pierre-Yves Macé.

Lors de cette soirée (qui sera reprise demain à la Scène Watteau de Nogent-sur-Marne), on pourra entendre deux créations Segments et Apostilles et
Song Recital, pour ensemble instrumental, piano, voix et bande – ainsi que Song Recycle : cette « collection de 27 petites pièces musicales épousant alternativement les formes de la musique concrète et du lieder », dans laquelle «les chants sont des enregistrements anonymes a cappella piochés sur le net et principalement sur YouTube, retraités en studio, mêlés à des enregistrements de type field recording et accompagnés au piano par le compositeur », paraît parallèlement en CD chez le délectable label Brocoli (voir vidéo ci-dessous).

Pierre-Yves Macé n’étant pas seulement un artiste intelligent, mais aussi un penseur sensible, marqué par Walter Benjamin (voir – ou plutôt écouter – son très beau CD Passagenweg), ajoutons que les Presses du Réel éditent ces jours-ci son premier ouvrage, un essai tiré de sa thèse de musicologie : Musique et document sonore – Enquête sur la phonographie documentaire dans les pratiques musicales contemporaines.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s