Alain Lipietz et André Gorz

15 octobre 2012 § 1 commentaire

L’entretien avec Alain Lipietz paru dans le Télérama de la semaine dernière, et désormais lisible en ligne, est tout à fait stimulant ; de ceux qui donnent moins envie de désespérer (de la propension de notre beau pays à l’immobilisme, de la dictature des industries agro-alimentaires, de la « marchandisation de la politique »…) que de se bouger.

Il serait peut-être temps de créer ce « syndicat de citoyens » qu’appelait de ses vœux de l’immense André Gorz (1923-2007), dans ce passionnant documentaire réalisé par Marian Handwerker en 1990 : l’un des documents les plus remarquables que je connaisse sur notre rapport au travail : 28 minutes qui font du bien.

Publicités

Tagué :, , , , , , , ,

§ Une réponse à Alain Lipietz et André Gorz

  • Fromentin Chantal dit :

    C’était la,première fois que j’entendais André Gorz parler du travail, du salariat, du capitalisme comme fonctionnent rationnel de l’entreprise, du syndicat des citoyens…. Merci car j’ai entendu une pensée lumineuse et optimiste.
    CHANTALOUX

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Alain Lipietz et André Gorz à "What you give is yours, what you retain is lost forever." (Armenian proverb).

Méta

%d blogueurs aiment cette page :