Merci ‘Libération’

C’est bien la peine de faire un article autour de Wikipedia et des « sources » si c’est pour commettre une faute d’orthographe aussi ridicule sur le titre du roman en question… A chaque fois que j’ai Libération entre les mains, je ne comprends que mieux pourquoi je ne le lis jamais – tous ces journaux qui prétendent donner des leçons (ou faire de l’esprit) en semblant oublier qu’ils sont les premiers concernés me laissant – pour employer un euphémisme – circonspect. « Ah! que de volumes, que de volumes n’écrirait-on point, si l’on voulait dénoncer les ravages causés par la connerie absolue, n’ayons pas peur des mots, des trois quarts des chroniqueurs dont toute la doctrine semble se résumer à cet irréfragable principe : ne jamais se renseigner aux sources » (Boris Vian, Manuel de Saint-Germain-des-Prés, 1950). En d’autres mots, ça fait tache.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s