Maria Minerva, sous la poussière du temps

J’écoute actuellement Will Hapiness Find Me?, le prochain album de l’Estonienne Maria Minerva, que l’on peut entendre en avant-première sur Stereogum. J’y retrouve ce son précaire, aussi cheap que s’il sortait d’une antique cassette audio, qui conférait une partie de son charme à ses précédentes productions – comme à celles de Rangers ou de Kuedo, par exemple.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s